Activé le vendredi 25 mars, la circulation différenciée fait son retour dans la Métropole de Lille ce lundi.

 

Le bulletin publié ce vendredi 25 mars par l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air, ATMO Hauts-de-France, prévoie la persistance de l’épisode de pollution aux particules (PM10) dans le département du Nord. Le préfet du Nord à annoncé le retour de la circulation différenciée dans la Métropole ce lundi.

Georges-François Leclerc, préfet de la zone de défense et de sécurité Nord, a décidé de reconduire les mesures de limitation de la vitesse et sectorielles déjà en vigueur dans le Nord et le Pas-de-Calais et d’étendre leur application au département de la Somme.

Dans le secteur des transports : application des mesures de réduction des émissions

La vitesse est temporairement limitée :

  • à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ;
  • à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de routes nationales et départementales normalement limitée à 110 km/h ;
  • la vitesse maximale autorisée est réduite à 80 km/h pour les poids-lourds de plus de 3,5 tonnes.

Circulation différenciée

La circulation différenciée sera de nouveau mise en place à compter de lundi 28 mars 2022 à 06h00 pour au moins 24h. Les territoires concernés par cette restriction de circulation sont : Lille (dont Hellemmes et Lomme), La Madeleine, Lambersart, Lezennes, Marcq-en-Baroeul, Marquette-lez-Lille, Mons-en-Baroeul, Ronchin, Saint-André-lez-Lille et Sequedin à l’exclusion des axes A1, A22, A25, N227 et M652.

Les véhicules suivants seront autorisés à circuler sur  :

  • les véhicules légers à moteur avec certificat « Crit’Air » 0, 1, 2 et 3 ;
  • les poids lourds de plus de 3,5 tonnes, autobus et autocars aux normes Euro IV et supérieures, électriques, hybrides ou fonctionnant au gaz (correspondant aux certificats Crit’Air 0, 1, 2, 3 ou 4) ;
  • les motocyclettes (deux-roues et tricycles) ;
  • tous les véhicules utilisés à des fins de covoiturage, c’est-à-dire transportant au moins un passager en plus du conducteur, quelle que soit leur vignette « Crit’Air » ;
  • certaines catégories de véhicules bénéficiant d’une dérogation : véhicules de secours et des forces de l’ordre, transports en commun, véhicules des associations agréées de sécurité civile, véhicules d’enseignement de la conduite automobile… (consultez la liste en annexe 2 de l’arrêté ci-joint).

Les forces de l’ordre seront mobilisées pour assurer du respect de cette mesure. Pour mémoire, le fait de circuler à bord d’un véhicule sans la vignette « Crit’Air » adéquate est puni d’une amende forfaitaire de 68 €.

Les habitantes et habitants des départements concernés sont appelés à privilégier les transports en commun, le covoiturage et modes de circulation doux. Le préfet invite également les employeurs à examiner avec bienveillance les demandes de congé exceptionnel, de télétravail ou toute mesure visant à adapter l’activité à ces circonstances exceptionnelles.

L’ensemble des habitants du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme sont appelés à réduire, voire reporter les activités physiques intenses. En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, il est conseillé de prendre contact avec un professionnel de santé.

Transports en commun gratuits

Comme l’avait annoncé la MEL en 2019, les transports en commun de la métropole lilloise sont gratuits tout au long d’une circulation différenciée. Vous n’avez donc pas à valider votre titre de transport.

 

 

 

Partagez cet article !
Écrit par
Carbubu